Neuchâtel

Neuenburg

Le canton de Neuchâtel, qui se définit volontiers comme pays de la précision et de la technologie de pointe, découvre et met en lumière son patrimoine immatériel au travers de l'établissement puis de l'actualisation de la Liste des traditions vivantes de Suisse. Divers groupes ont répondu aux appels de 2011 et 2017 pour inscrire leurs activités coutumières sur cette Liste, qu'il s'agisse de loisirs, de savoir-faire, d'expressions et de pratiques sociales, de commémorations ou de fêtes, activités pratiquées très localement ou partagées à plus large échelle.

Une procédure d’inventaire originale

L'Etat de Neuchâtel a fait le choix d'une démarche participative de recensement de son patrimoine immatériel, donnant aux porteurs de traditions un rôle central, afin de respecter à la lettre la Convention de l'UNESCO sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Renonçant à préétablir une liste de traditions, les autorités ont engagé les acteurs à se manifester. Toutes les demandes d'inscription ont été soumises spontanément par ces derniers, à l'exception de la torrée, dont l'usage est si largement répandu qu'il ne permet pas d'identifier un porteur formel.

Les demandes d'inscription ont ensuite été évaluées par un groupe de référence constitué de spécialistes issus des musées et des bibliothèques, de l'Université de Neuchâtel et du service de la culture, puis elles ont été transmises à l'Office fédéral de la culture pour la sélection définitive. Sur les douze  propositions d'inscription déposées auprès de la Confédération, huit, soit les deux tiers, ont été retenues pour figurer sur la Liste des traditions vivantes de Suisse, dont le nombre a atteint 199 en 2018.

Traditions retenues et mesures de soutien

Dans ce cadre, la population neuchâteloise a mis en avant des coutumes aussi variées que la torrée - repas familial de saucisson et de pommes de terre cuits au feu de bois en automne dans les pâturages boisés - et la dentelle - une industrie autrefois florissante dont on a oublie aujourd'hui qu'elle précéda l'essor de l'horlogerie. D'autres traditions ont une connotation politique - comme la marche commémorative de la Révolution neuchâteloise du 1er mars 1848 ou la fête des Fontaines de Môtiers - témoignant de la forte conscience citoyenne qui caractérise les Neuchâtelois. Le jeu de quilles, le patinage sur le Doubs à la frontière franco-suisse des Brenets et les constructions et sculptures en neige de La Chaux-de-Fonds ont un caractère plus ludique et reflètent une vitalité régionale particulière et un attachement à la nature et à l'hiver, se manifestant en ville aussi bien qu'à la campagne. Réalisé, entre autres, grâce au bénévolat des « piqueurs » de dahlias et d'oeillets, le cortège du corso fleuri de la fête des Vendanges de la ville de Neuchâtel symbolise bien, lui aussi, le subtil mélange de genres des traditions vivantes du canton de Neuchâtel inscrites sur la Liste suisse.

On peut relever que certaines traditions (fête des Fontaines, corso fleuri de la fête des Vendanges, marche du 1er mars, constructions et sculptures en neige) bénéficient d'une reconnaissance symbolique ou d'un appui logistique de la part d'autorités communales.

Autres traditions neuchâteloises

Etant donné la procédure participative d'inventaire, certaines coutumes neuchâteloises marquantes ont été laissées de côté faute d'intérêt et de mobilisation des porteurs. C'est le cas par exemple des itinéraires traditionnels de randonnées familiales ou encore des savoir-faire et récits liés à la consommation d'absinthe. Les fêtes des promotions et la braderie de La Chaux-de-Fonds, absentes de la Liste de 2012, ont néanmoins été associées à des traditions présentes dans plusieurs cantons, celle des promotions, dont le dossier avait été initié en 2012 par le canton de Genève, et celle des braderies de l'Arc jurassien, retenue en 2018.

Sur un plan plus large, les pratiques et traditions liées à l'horlogerie régionale  s'inscrivent dans la démarche d'élaboration du dossier interrégional relatif au savoir-faire horloger, qui réunit des représentants des cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel, Jura, Berne, Soleure, Bâle-Campagne et Schaffhouse - soit l'ensemble de l'Arc jurassien, de Genève à Schaffhouse. En sus de traditions considérées comme nationales, à l'instar du jass, de la fondue, du design graphique et de la typographie, de la saison d'alpage ou de la vie associative, le canton de Neuchâtel soutient également la candidature intitulée « construire en pierres sèches » portée aux niveaux suisse et international.

Contact

République et canton de Neuchâtel, Service de affaires culturelles
Courriel

Imprimer le contact

https://www.lebendige-traditionen.ch/content/tradition/fr/home/kantone/neuenburg.html