Nünichlingler

Le soir du 24 décembre, des hommes enveloppés dans un manteau se rassemblent sur le Hubel. Au dernier coup de neuf heures, le cortège se met en marche. Les hommes avancent à travers le village en rangs par trois, avec à leur tête l’homme au balai. Il porte une barbe blanche et une longue perche à laquelle est accroché un chiffon à suie. Les autres hommes portent des haut-de-forme qui peuvent faire jusqu’à quatre mètres ; ces chapeaux surdimensionnés sont l’occasion d’une compétition bon enfant entre les participants, à qui aura le plus haut. Ils sont faits de tubes de carton, doivent reposer sur des lattes et être attachés au corps par des lanières. Les hommes avancent silencieusement. Ils ont au cou une grosse cloche qui retentit au rythme de leurs pas. Ce cortège à travers le village endormi a quelque chose de surnaturel. La procession dure trois quarts d’heure. Les cloches doivent ensuite se taire. Les participants vont au restaurant ou à la messe de minuit.


Catégorie


Canton


Description détaillée

Nünichlingler (PDF, 397 kB, 04.06.2018)Ausführliche Beschreibung


Documents vidéo

Traditions apparentées

Publications

Albert Bärtsch: Schweizer Feste und Bräuche. Volksfestkultur im Jahreslauf. Wädenswil, 2009

Franz Stohler: Magische Ziefener Nünichlingler. Arlesheim, 2008

Eduard Strübin: Jahresbrauch im Zeitenlauf. Kulturbilder aus der Landschaft Basel. Liestal, 1991

Mots-clé

Hiver

https://www.lebendige-traditionen.ch/content/tradition/fr/home/traditions/nuenichlingler.html