Les poyas

En patois fribourgeois, la poya désigne de ses deux simples syllabes toute la montée à l’alpage. Un terme qui, depuis les années 1960, s’applique plus précisément aux représentations de cet épisode fort de la vie rurale. Symbole du début de la saison productive, la poya apparaît cependant sur les facades des fermes des Préalpes fribourgeoises dès le début du XIXe siècle. Chaque éleveur mettait alors en image son propre troupeau, en le représentant sous son meilleur jour à l’heure du renouveau printanier. Par un long lacet traversant l’image, la poya fait ainsi défiler un cortège de vaches encadré d’autres animaux de la ferme, d’armaillis coiffés de chapeaux hauts-de-forme ou d’autres éléments caractéristiques de la vie à l’alpage.

Sylvestre Pidoux (1800-1871), originaire de Vuadens, est considéré comme le premier peintre du genre, et ses compositions en ont fourni un modèle durable bien qu’évolutif, reflètant les modifications de l’économie alpestre et de la sélection du bétail. On dénombre aujourd’hui plusieurs centaines de poyas sur les fermes de la région ainsi qu’une quinzaine de peintres, capables de les exécuter. Et bien que le nombre d’éleveurs et de teneurs d’alpage diminue, les poyas connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt et trouvent de nouveaux publics : devenues atout décoratif et touristique, elles ornent les intérieurs et se déclinent en effet sur de nombreux supports.


Catégorie


Canton


Description détaillée

Les poyas (PDF, 395 kB, 04.06.2018)description détaillée

Publications

Denis Buchs : Les poyas. Neuchâtel 2007

Denis Buchs, Stefan Sonderegger, Marcel Zuend: Poya. Alpfahrtsbilder aus dem Greyerzerland. Herisau, 2001

Guy Filippa: Blick in eine Idylle Schweizer Volkskunst und naive Malerei aus vier Jahrhunderten. Bern, 1983

Etienne Fragnière : La poya. In : Annales fribourgeoises no. 4-5, Fribourg, 1915, p. 158-172

Alain Glauser : Frontons et poyas. Les frontons peints et les peintures de montée à l’alpage en Gruyère, Glâne, Sarine et Veveyse. Neuchâtel 1988

Henri Gremaud : Les peintures de la montée à l'alpage en Gruyère. Survivance et illustrations des « poya ». In : Costumes et coutumes no. 2, Zürich, 1972, p. 2-14

Raymond Gremaud : 1956. Poya d’Estavannens. Des armaillis plein le village. In : La Gruyère, 8 octobre 2007

Claude Haymoz : La Poya d’Estavannens. Bulle 2001

Serge Rossier, Isabelle Raboud-Schüle (Ed.) : La fête de la Poya. 2 vol. Neuchâtel, 2013

Mots-clé

Eté

 

Contact

Musée gruérien Bulle
Courriel

Imprimer le contact

https://www.lebendige-traditionen.ch/content/tradition/fr/home/traditions/les-poyas.html