Couverture et réfection des toits

Les toitures en pierre sont typiques de l’architecture traditionnelle du Sopraceneri et de la bande la plus septentrionale du « Luganese », là où la présence du gneiss a favorisé ce type de couverture. On utilise de lourdes plaques de dimensions et d’épaisseur variables appelées « piode ». La pose et la réparation des toits est faite à la main par des charpentiers-maçons appelés « teciatt » en dialecte: des artisans formés directement sur les chantiers et qui profitent de l’expérience de collègues plus âgés. Le pierres sont travaillées à la main avec un marteau comme seul outil et posées sur la charpente sans la moindre attache. La restauration de toits en pierre reste une activité liée à un savoir-faire artisanal: chaque toit a ses particularités propres, d’où la nécessité de bien évaluer les interventions à effectuer et le type de pierre à utiliser. La réparation de vieux toits est une activité artisanale exécutée par des charpentiers-maçons spécialisés mais aussi par des profanes un tant soit peu versés en la matière et qui s’adonnent à cette occupation pendant leur temps libre.


Catégorie


Canton


Description détaillée

Publications

Giovanni Bianconi: Tessiner Dächer (Schweizer Heimatbücher 121). Bern, 1965

Giovanni Bianconi: Costruzioni contadine ticinesi, Locarno, 1983 (prima pubblicazione: 1982)

Centro di dialettologia e di etnografia (Ed.): Vocabolario dei dialetti della Svizzera italiana. Bellinzona, 1952-

Interviste (a cura di Alessandra Bobbià): Reto Cittadini (09.02.2011), Giuliano Strazzini (09.02.2011). Centro di dialettologia e di etnografia. Bellinzona

Giovanni Simonis: Manuale per la costruzione di tetti di beola. Milano, 1976

Mots-clé

https://www.lebendige-traditionen.ch/content/tradition/fr/home/traditions/couverture-et-refection-des-toits.html