Carnaval de Soleure

Le carnaval de Soleure commence le 13 janvier, le jour de la saint Hilaire. Le mot latin hilaris (joyeux, enjoué) renvoie à l’agitation joyeuse qui suit. Depuis le 17e siècle, le jour de la saint Hilaire marque le début des bals de carnaval, depuis 1853, la « corporation des fous Honolulu » sonne le début du carnaval avec son assemblée générale parodique et le « cortège de saint Hilaire ». Le chef de la corporation Honolulu destitue le maire, la rue de l’hôtel de ville est renommée rue de l’âne et Soleure s’appelle Honolulu jusqu’au mercredi des Cendres.

La « Chesslete » est le coup d’envoi de la semaine de carnaval proprement dite ; elle a lieu le jeudi gras. Plusieurs milliers de carnavaliers en chemises et bonnets de nuit blancs avec des foulards rouges et des instruments, mené par l’Oberchessler, réveillent la population pour « la cinquième saison ». Comme d’autres carnavals en Suisse, Soleure a ses cortèges et ses bals, des guggenmusik et des groupes de Schnitzelbank se produisent dans les rues et les bistrots, on publie des journaux de carnaval et on brûle un « Böögg ». La saint Hilaire et la « Chesslete », bien que caractéristiques du carnaval de Soleure, rayonnent dans tout le canton. Elles sont célèbrées même dans les communes du nord du canton.


Catégorie

Expressions orales
Arts du spectacle


Canton


Description détaillée

Publications

Max Egger, Ruedi Rust: Solothurner Fasnacht. Solothurn, 1982

Interview mit Peter Keller (Ober der Narrenzunft Honolulu) vom 11. Oktober 2011. Aargauer Kuratorium, Aarau

Interview mit André Kilchenmann (Mitglied der Guggenmusig «Abassadonner») vom 6. September 2011 in Basel. Aargauer Kuratorium, Aarau

Wolfgang Wagmann: Solothurner Fasnacht im Wandel der Zeiten (Mitteilungen der Töpfergesellschaft Solothurn. Neue Folge 2). Solothurn, 1998

Mots-clé

Hiver

Contact

Fasnachtsgeselschaft Solothurn UNO
Courriel

Imprimer le contact

https://www.lebendige-traditionen.ch/content/tradition/fr/home/traditions/carnaval-de-soleure.html